Le mercredi 27 mai 2020 | ÉCOUTER QUÉBÉCOIS.E: UNE NOUVELLE SÉRIE DE CONCERTS VIRTUELS

Montréal, le mercredi 27 mai 2020 – Pour souligner le mois de la fête nationale du Québec, l’Orchestre classique de Montréal propose quatre concerts virtuels sous le thème Écouter québécois.e. Dès le mardi 2 juin à 19 h 30, cette série mettra en vedette des femmes québécoises de grand talent : la pianiste Élisabeth Pion, la harpiste Valérie Milot, la flûtiste Nadia Labrie avec sa soeur jumelle la guitariste Annie Labrie, et la mezzo-soprano Florence Bourget.

S’il y a un effet positif à la crise sanitaire actuelle, c’est celui d’être de plus en plus conscient de l’importance de soutenir les talents, les produits et les idées d’ici. Pour cela et depuis toujours, offrir des plateformes pour la présentation des artistes québécois s’inscrit au cœur de la mission de l’OCM.

« Nos artistes du Québec sont notre fierté. Il est de notre devoir de les soutenir. En tout temps, et non seulement en temps de crise, l’OCM multiplie les situations pour que le talent de chez nous se fasse entendre et je suis très heureux de continuer cette tradition. » de souligner le directeur général Taras Kulish, un fier québécois lui-même.

Depuis 80 ans, l’OCM a présenté des artistes québécois tels que Stéphane Tétreault, Marc Hervieux, Alexandre da Costa, Angèle Dubeau, Maxime Goulet, Nicole Lizée, Karina Gauvin, Marc Boucher, Lyne Fortin, Marie-Josée Lord, et n’oublions pas le directeur artistique et chef de renommée internationale Boris Brott.

Voici l’horaire des prestations qui seront présentées sur la page Facebook de l’OCM : (https://www.facebook.com/orchestre.ca/). Chaque représentation débutera à 19 h 30 et sera d’une durée d’environ 45 minutes :

Mardi 2 juin 2020 : Élisabeth Pion, piano

Mardi 9 juin 2020 : Valérie Milot, harpe

Mardi 16 juin 2020 : Nadia Labrie, flûte et Annie Labrie, guitare

Mardi 23 juin 2020 : Florence Bourget, mezzo-soprano

Durant cette période d’annulations de concerts, l’OCM tient à souligner que son administration et son conseil d’administration sont fiers d’avoir pris l’importante décision de payer ses musiciens pour les concerts annulés de cette saison. La solidarité et la force de notre industrie culturelle est primordial à la survie de nos artistes et de notre communauté.