Sélectionner une page

L’artiste de la saison

Artiste de la saison 2017-2018

Jose Duclos

Suite à un concours instigué par l’Orchestre de chambre McGill (MCO) afin d’élire annuellement un nouvel artiste visuel en résidence, le MCO a choisi l’artiste José Duclos pour créer des tableaux représentant sa saison 2017-2018. Nous vous dévoilons ici les trois premiers tableaux de cette collec- tion, soit la bannière représentant le MCO que vous pouvez admirer sur la couverture de cette brochure ainsi que les deux tableaux personni ant nos deux séries de concerts.

Vous aurez comme nous le plaisir de découvrir à chaque concert de la saison, un nouveau tableau en lien avec celui-ci. Bonne découverte!

Biographie

Au Symposium de peinture de Kamouraska auquel elle participe depuis 1997, on lui décerne une men- tion pour l’originalité de son travail en 2003. En 2004, elle y reçoit le prix du public et est honorée par le 1er prix d’aquarelle en 2006. En 2008, elle reçoit le 1er prix d’aquarelle au 25e salon de la Société canadienne d’aquarelle. Lors de sa participation à la 25e édition du Festival de peinture de Mascouche en 2013, elle reçoit le 1er prix dans la catégorie Artistes professionnels. Elle est membre du RAAV (Regroupement des artistes en arts visuels) depuis 1996.

Démarche artistique

Un espace fragile

Je peins pour vivre des moments profonds et libres.

Je peins pour rejoindre des êtres avec qui célébrer, crier, pleurer et réinventer le monde.

Du silence à la confidence, le papier, sensible, réagit aux astuces du peintre qui veut exprimer sa vision de la vie.

Griffer, rendre flou, étirer, suggérer, décloisonner, cerner, débusquer,  tracer.

C’est grâce au lexique élaboré au fil de l’apprentissage patient du métier de l’aquarelle que l’œuvre livre son message avec force. Ce message est celui d’un témoin qui se trouve en inadéquation avec le monde et qui cherche à traduire les beautés intimes de la nature. Le papier et l’eau sont les instruments qui incarnent ma posture vis-à-vis cette réalité insatisfaisante. Le papier et l’eau permettent la naissance d’un espace fragile d’où filtre la lumière.

Je peins de la douceur pour plus d’humanité.

Jose Duclos